Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; AdWidget_ImageWidget has a deprecated constructor in /data/www/hebdo/preprod/web/app/plugins/ad-widget/adwidget.php on line 315

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; wpf_widget has a deprecated constructor in /data/www/hebdo/preprod/web/app/plugins/wp-forecast/class-wpf_widget.php on line 5

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to SIB_Manager::sib_parse_request() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Illegal string offset 'author' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 27

Warning: Illegal string offset 'email' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 28

Warning: Illegal string offset 'url' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 29

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 29

Warning: Illegal string offset 'comments' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 30
Mutation du quartier : Saint-Michel, fidèle à lui-même - Bordeaux 7Bordeaux 7

Mutation du quartier : Saint-Michel, fidèle à lui-même

Par bordeaux7 le 07 mars 2016 à 04:02

Ce chantier considérable de voirie et de reconfiguration de l’espace public, associé à l’opération de requalification des logements menée par In-Cité dans le cadre d’un programme “Re-centre” (lire page 4), laissait craindre aux habitants une mutation profonde du quartier. “Boboïsation”, gentrification, ou juste simplement la crainte que Saint-Michel ne rentre dans le rang, lui qui cultive depuis tellement longtemps son exotisme fait de mixité sociale et culturelle sans cesse renouvelée.
Alors qu’en est-il finalement ? Les travaux n’ont pas  modifié – ou à la marge – l’organisation du quartier, la circulation, la configuration globale de la place. Au point que certains promeneurs, de retour dans le quartier après l’avoir évité pendant les travaux, ont pu avoir un sentiment de « tout ça pour ça ?», à la fois déçus et contents que cela n’ai pas changé tant que cela. Il suffit d’ailleurs de faire un pas de côté dans le quartier, en choisissant de passer par les rues des Menuts ou Planterose pour se souvenir de ce qu’est une voirie laissée à l’abandon. Mais autour de la place les trottoirs sont nets, le sol aplani, les espaces bien délimités. De nombreuses façades ont été rénovées, de même que les logements qu’elles dissimulent. Derrière les fenêtres il y a maintenant de beaux appartements clairs, habités par une population en partie nouvelle. Mais aussi du logement social et encore beaucoup d’habitats précaires. On boit toujours le thé à la menthe en terrasse, on y croise toujours une population bigarrée.
SM placeneuve PT copie« Saint-Michel est toujours et restera la porte d’entrée des vagues migratoires, le sas d’intégration des populations dans l’agglomération bordelaise. C’est toujours un quartier multiculturel, vivant, bruyant,» assure la maire-adjointe de quartier Emilie Kuziew.
Il y a quand même un petit quelque chose qui a changé, et qui se reflète sans doute dans le regard des autres. Ce même regard qui a poussé un site internet d’hébergement de tourisme universellement connu à classer Saint-Michel au quatrième rang mondial des quartiers à visiter absolument. Etonnement général. à moindre échelle, le conseil peut en tout cas s’appliquer au moins aux habitants du reste de l’agglo bordelaise.• SL

Photos : La place Canteloup, avant et après les travaux. Les places de parking ont disparu et le marché s’étire désormais en pointe vers les Capus. (Thierry David / Philippe Taris / Sud Ouest )

COMMENTAIRES (0)