Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; AdWidget_ImageWidget has a deprecated constructor in /data/www/hebdo/preprod/web/app/plugins/ad-widget/adwidget.php on line 315

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; wpf_widget has a deprecated constructor in /data/www/hebdo/preprod/web/app/plugins/wp-forecast/class-wpf_widget.php on line 5

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to SIB_Manager::sib_parse_request() expected to be a reference, value given in /data/www/hebdo/preprod/web/wp/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Illegal string offset 'author' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 27

Warning: Illegal string offset 'email' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 28

Warning: Illegal string offset 'url' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 29

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 29

Warning: Illegal string offset 'comments' in /data/www/hebdo/preprod/web/app/themes/editions-locales/single.php on line 30
Promofemmes : Intégration j'écris ton nom - Bordeaux 7Bordeaux 7

Promofemmes : Intégration j’écris ton nom

Par bordeaux7 le 10 mars 2016 à 04:00

« Cela passe par tout ce dont une femme a besoin, que ce soit par des activités liées à l’apprentissage du français, à la parentalité, le vivre ensemble, la santé, le travail, etc. », explique Anne-­Marie Beauvais, Présidente de l’association qui prône des valeurs de solidarité et de laïcité avant tout. « Le but est que nos bénéficiaires puissent transmettre leur culture en même temps qu’elles reçoivent la culture française en venant ici », précise la Présidente.

Cours de calcul ou salon de thé
Soutien administratif, cours de français « souvent pleins », réunions d’informations sur ses droits et ses devoirs, permanence d’écoute et de conseil santé, cours de calcul, groupe de paroles pour les femmes enceintes ou mères, ateliers cuisine ou couture, suivi de recherche d’emploi et stage, ateliers informatique, sorties culturelles, groupe de paroles «éducation», salon de thé… : diverses activités sont organisées toute l’année pour favoriser l’intégration des bénéficiaires de Promofemmes. Récemment, des groupes de discussion entre pères sur la parentalité viennent aussi d’être lancés.

500 bénéficiaires par an
Chaque semaine, Promofemmes accueille une dizaine de femmes. Pour accompagner ses 500 bénéficiaires annuelles, issues de 68 pays différents, l’association, qui emploie cinq salariés et compte 90 bénévoles, travaille notamment avec divers organismes du quartier, comme le centre d’animation Saint-­Michel, l’Epicerie Solidaire, l’association sportive La Flèche, la Bibliothèque des Capucins, l’association d’animation Les P’tits Gratteurs, la Halle des Douves ou l’Association Solidarité avec les Travailleurs Immigrés (ASTI) où sont orientés les bénéficiaires selon leurs besoins. Se disant « efficace pour repérer rapidement les besoins », Promofemmes s’est par exemple récemment entretenue avec la direction des écoles maternelles du quartier pour aider à mieux intégrer les écoliers étrangers et « éviter qu’ils ne restent entre eux. Les écoles nous ont prêté des salles et on a pu initier les mères au français », se réjouit Anne-­Marie Beauvais, pour qui la force de Promofemmes, « c’est d’être pragmatique ! »

PHOTO 3. Sylviane Callenguegho beneficiaire« Comme à la maison »
Surveillante de nuit d’origine camerounaise travaillant dans un internat pour mineurs, Sylviane Callenguegho, 37 ans, bénéficie des services de Promofemmes depuis quelques années. « Le foyer dans lequel j’ai été hébergée à mon arrivée à Bordeaux m’avait dit d’aller voir cette asso car elle proposait des formations de ménage. J’y suis allée très vite. » Désormais membre du comité d’administration de Promofemmes, elle aime toujours se rendre à ses salons de thé et dit aujourd’hui se sentir « comme à la maison au sein de l’association ; ici, on crée des liens, on s’enrichit en échangeant tous ensemble. » •
Emeline Marceau
www.promofemmes.org

COMMENTAIRES (0)